Premier décan : N’intentez pas de procès actuellement ; cela ne serait pas à votre avantage. Il se peut néanmoins que vous ayez tout de même affaire aux pouvoirs publics ou aux autorités, quelles qu’elles soient et que, par ailleurs, vous deviez affronter des dépenses inattendues qui pourraient grever votre budget. Faites la fourmi en prévision des mauvais jours – à savoir une rétrogradation de Jupiter. Elle ne vous vaudra rien qui vaille, dans ce domaine, et elle aura lieu cet été. Vos meilleures périodes, ce mois-ci : entre le 10 et le 16, où vous placerez de préférence rendez-vous importants, négociations et déplacements ; entre le 20 et le 28, où vous gouterez aux joies du cœur avec délectation. Les 6, 13, 19, vous n’êtes guère dans votre assiette.

Second décan : Le 12, vous aurez mangé votre pain noir… si pain noir il y a. Vous bénéficiez ce mois-ci, en effet, de multiples soutiens : Uranus vous exalte et vous pousse à vous dépasser ; le Soleil, entre le 10 et le 19, rehausse votre vitalité et vous fait écouter par votre entourage ; la Nouvelle Lune se produit dans un signe ami et vous promet des semaines agréables, marquées par la création (à moins qu’il ne s’agisse de vos amours ou de vos enfants) ; Mercure, enfin, est votre complice du 16 au 22, et protège vos déplacements et vos contacts. Au regard de toutes ces heureuses perspectives, la première décade où Vénus vous rend moins sociable qu’à l’ordinaire, vous pèsera bien peu. Vos bons jours : le 7 le 12 et le 20.