Quels sont les pouvoirs du pendule ?

Pour comprendre le pouvoir du pendule, il est utile de voir l’homme et le monde dans lequel il évolue comme un ensemble de vibrations. Ces vibrations, ou champs énergétiques, et les variations de ces derniers sont la clef du pendule. La vibration de la personne recherchée ou de la réponse recherchée va influencer le pendule dans son comportement. Le radiesthésiste doit lui rester neutre pour accueillir les réponses sans les brouiller. Cette neutralité demande de l’entraînement et de la concentration

 

Maître Talifan

 

Méthodes d’utilisation du pendule divinatoire

 

Nous allons résumer brièvement dans cette partie comment utiliser un pendule divinatoire. Vous trouverez plus de détail sur notre article dédié à l’utilisation du pendule de radiesthésie.

 

Définir le sens du oui et du non avec son pendule

 

Lorsque vous utilisez un pendule pour la première fois, la première étape consiste à mettre en place la convention avec votre pendule. Concrètement cela vous permettra de connaître quel sera le sens du « Oui », du « Non » et du « peut-être » avec votre pendule.

Une fois adoptée, la convention mentale n’est plus à changer sinon cela porte à confusion. Que vous soyez droitier ou gaucher, vous créez votre propre convention, celle qui vous résonne à vous et votre pendule.

Munissez-vous de votre pendule et demandez-lui de vous montrer le “oui” et le “non”. Notez ses réponses.
Si l’oscillation ou la giration est faible, votre lien n’est peut-être pas encore bien établi avec votre pendule. Il est alors conseillé de pratiquer des exercices préliminaires pour bien maîtriser la prise du pendule. Une fois que vous obtenez un “oui” et “non” franc et net, vous pouvez alors passer à l’exercice suivant.

 

 

Comment poser une question au pendule ?

 

Questions précises et claires

 

Il est indispensable de poser des questions simples : en effet le pendule répond par oui ou par non, il faut donc des questions fermées, des questions précises et sans ambiguïté, aller droit au but.

« Il n’y pas de mauvais radiesthésiste, il y a que des mauvaises questions posées ».

Par exemple la question « Ce travail est-il bon ? » n’est pas assez précise et trop générale. En effet « bon » est un terme relatif. Dans ce cas nous pouvons préférer une question comme : ce travail me convient-il ?

 

Une seule question à la fois

 

Autre règle d’or, ne poser qu’une question à la fois, attendre la réponse puis passer à la question suivante. Nous recommandons pour cela une structure de questions en entonnoir, en partant du général pour devenir de plus en plus précis au fur et à mesure des questions.

Par exemple, si vous recherchez vos clés à l’aide du pendule vous procéder de la sorte :

  • Est-ce que mes clés de voiture sont dans la maison ? (réponse oui)
  • Est-ce que mes clés de voiture sont au premier étage ? (réponse non)
  • Est-ce que mes clés de voiture sont deuxième étage ? (réponse oui)
  • Est-ce que mes clés de voiture sont dans ma chambre ? (réponse oui)
  • Est-ce que mes clés de voiture sont sur mon lit ? (réponse oui)

Pour gagner du temps dans votre recherche il est également possible d’utiliser des cadrans ou des planches de radiesthésie.

 

Exemples d’utilisation du pendule divinatoire

Recherche avec témoin de personnes disparues

 

La photographie comme témoin

En télé radiesthésie, (le type de pratique utilisée par Jean-Louis Crozier), il faut utiliser un « témoin », c’est-à-dire un objet qui porte la vibration de la personne. La photographie est un support très employé. En l’absence de photographie, le radiesthésiste peut utiliser un autre témoin comme une lettre écrite de la main de la personne. Cela peut aussi être un bijou lui appartenant et qu’il ou elle a beaucoup porté. L’important c’est que l’objet ait une forte association avec la personne. Certains pendules comme le pendule égyptien se dévissent et le radiesthésiste peut alors placer un petit objet témoin dans le pendule. Cette technique était utilisée par l’Abbé Mermet.

Les questions essentielles posées

 

À partir de la photographie, la première question qui est posée lorsque l’on cherche une personne disparue est de savoir si elle est en vie. Si le pendule est absolument immobile, cela peut être un signe que la personne est décédée. Attention toutefois, ce type d’interprétation est réservée aux grands radiesthésistes entraînés. Ensuite, le radiesthésiste détermine si la personne est partie de son plein gré ou s’il y a eu un accident, un imprévu, ou des conditions allant contre son gré. Il se peut que la personne soit partie de son plein gré et ne souhaite pas être retrouvée par celui ou celle qui la cherche ! Ce genre de situations pose des problèmes éthiques au radiesthésiste qui peut questionner son pendule pour savoir s’il doit poursuivre.

 

Questions simples, logiques et structurées

 

Par une série de questions ciblées, dont la réponse est « oui » ou « non », avec un témoin, le radiesthésiste parvient à la réponse recherchée. Les séries de questions sont simples, logiques et structurées. Par exemple : « la personne X se trouve-t-elle dans sa ville de résidence ? » Les réponses permettent d’avancer pas à pas. Les réponses fournies peuvent être plus détaillées avec des planches mais certains radiesthésistes ne s’en servent pas du tout.

Pendule divinatoire temoin

Le pendule divinatoire en voyance

 

Une pratique plus accessible

Dans le cas d’un voyant ou d’une voyante exerçant déjà son don, le pendule vient agir comme un amplificateur de son intuition. Cette technique est aussi employée pour guider les personnes à la recherche de leurs talents ou de leur orientation. Ces pratiques sont beaucoup plus accessibles que la recherche de personnes disparues. Les questions adressées aux voyants sont bien souvent les mêmes, et on retrouvera toujours la question amoureuse taraudant l’esprit humain. Ainsi la question « Telle personne m’aime-t-elle ? » peut-être posée au voyant radiesthésiste, ou en pendulant pour soi en prenant soin d’être dans un état émotionnel le plus neutre possible (l’exercice peut s’avérer très difficile !).

 

Connaître son profil psychologique

 

 

Le pendule divinatoire peut aussi accompagner les lectures de caractère, ou de profil psychologique. Le pendule est particulièrement adapté à cet exercice vu qu’il entre en résonance avec la personne et son énergie. L’analyse fournie par le pendule peut être comparée aux résultats obtenus avec d’autres outils très utiles comme le test de Myers-Briggs ou l’ennéagramme. En combinant les résultats de ces tests de personnalité avec les résultats du pendule, on obtient une bonne vue d’ensemble du profil psychologique de la personne. La connaissance de son profil aidera l’individu dans son orientation scolaire, professionnelle, et dans ses choix de vie.

 

 

Pendule divinatoire et voyance

 

Les moments d’indécisions

 

Dans les moments d’indécision, sur le plan personnel ou professionnel, le pendule divinatoire peut être consulté. Dans ces situations, nous sommes souvent pris d’assaut par les émotions, ou la fatigue et le fait d’adresser sa question clairement au pendule divinatoire peut soutenir la personne dans son processus de décision. Par exemple, on peut consulter car on est en train de s’associer à quelqu’un mais des doutes et des réserves nous assaillent. On procède toujours par questions, par exemple « X est-il honnête ? » Ainsi, le pendule divinatoire peut nous aider à éclairer des situations, à mieux comprendre ce à quoi nous faisons face, pour prendre de bonnes décisions.

 

Une pratique sérieuse

 

Il est important de préciser que le pendule divinatoire ne lit pas l’avenir mais plutôt la voyance. Il ne fait qu’entrer en résonance avec ce qui est déjà là, mais difficilement accessible pour diverses raisons. Bien sûr, la divination demande une pratique sérieuse et le pendule peut être mal interprété s’il est utilisé avec légèreté.

 

Quels sont les dangers du pendule divinatoire ?

 

Tous les grands radiesthésistes se sont longuement entraînés et ils ont tous une forme de « don » ou en tout cas, une sensibilité particulière. Pour le radiesthésiste débutant, il existe de nombreux pièges.

 

La projection ou l’autosuggestion

 

Le premier et le mieux connu est la projection psychologique. C’est-à-dire de faire dire au pendule ce qu’il nous plaît. On appelle aussi cela l’autosuggestion. De la même manière qu’il faut faire attention à nos propres suggestions, sous forme d’idées, d’émotions ou de désirs, nous devons aussi filtrer celles des autres. Toute influence extérieure dans l’environnement où prend place l’acte radiesthésique peut avoir un impact conséquent sur la divination. Celui qui va consulter un radiesthésiste a sûrement des attentes, des désirs et des projections. Ils doivent être identifiés pour éviter qu’ils n’interfèrent. Ce travail psychologique à priori simple est en réalité très difficile à maîtriser.

 

L’abus d’utilisation

 

Le second danger est l’abus ou l’addiction. C’est-à-dire de questionner son pendule pour un oui ou pour un non. Le pendule divinatoire ne doit pas répondre à des questions triviales auxquelles nous pouvons facilement répondre nous-mêmes. Il faut savoir quand avoir recours au pendule divinatoire et quand cela n’est pas nécessaire. Il faut également ne pas donner trop de pouvoir à son pendule et garder le libre arbitre.

Pour remédier à ces deux travers, il est conseillé de travailler dans un environnement bien défini avec son pendule. Il est aussi conseillé de bien se concentrer et de prendre un temps d’écoute, de recueillement lorsque l’on utilise le pendule divinatoire. Une excellente concentration est cruciale pour éviter les erreurs. Ainsi, l’entraînement est absolument nécessaire pour que les réponses puissent être prises au sérieux.

 

Poser les mauvaises questions

 

Un autre danger du pendule divinatoire, c’est celui de poser les mauvaises questions, ou de mal poser les questions. Les réponses peuvent alors apporter de la confusion dans l’interprétation. Il est toujours recommandé de bien réfléchir à chaque question et à sa formulation avant de s’adresser au pendule.

 

Insister sans « écouter »

 

Pour pouvoir être réceptif à des changements aussi subtils que ceux que détecte le pendule, on ne peut pas être dans une posture de négligence. La plupart des radiesthésistes demandent d’abord au pendule si leur recherche est autorisée. Cela est particulièrement recommandé lorsque l’on pendule pour quelqu’un d’autre, et qu’on ne connaît pas tous les éléments de sa situation.

Cette question en ouverture permet de s’inscrire dans une éthique. Si la réponse du pendule est « non », il faut alors faire confiance à cette réponse et s’arrêter là. Ici, se situe un autre danger : celui de vouloir insister. Lorsqu’une réponse est donnée, même si elle ne nous plaît pas, il convient de mettre fin à l’acte radiesthésique. Le protocole de radiesthésie établi, c’est-à-dire la convention entre soi et son pendule, doit être respecté scrupuleusement. C’est un accord passé avec soi-même.

 

Soyez prudent

 

Les grands radiesthésistes qui ont eu des résultats impressionnants ont souvent été persécutés, voir emprisonnés, et pour certains même exécutés. Leur art était assimilé à de la magie à l’époque où l’église faisait la chasse aux sorcières. Aujourd’hui heureusement, cela n’est plus le cas. Néanmoins, le rejet de l’irrationnel persiste pour certaines personnes. Il vaut mieux donc parfois être prudent en société. Les débutants sont souvent tellement émerveillés par ce qu’ils découvrent qu’ils peuvent être facilement discrédités, voir attaqués. La part de mystère du pendule divinatoire peut faire peur. La radiesthésie est dans l’opinion de certains une forme de charlatanisme. Ce jugement entraîne une série de comportements dont il est de bon conseil de se protéger.

En effet, beaucoup posent la question de savoir s’il s’agit d’une science ou d’une pratique occulte. D’autres vous diront que cela n’est ni l’une ni l’autre ! Il est certain qu’il y a des forces qui nous dépassent, comme le montrent Crozier en 1961 et Jean-Claude Rostan en 1999, lors des éclipses. À ces dates, lors des deux éclipses leur pendule reste immobile ! Par cette expérience, ils nous montrent que le pendule est éminemment lié aux énergies de notre planète.

 

 

 

Un outil puissant

 

Des pouvoirs multiples

Le pendule divinatoire est un excellent et puissant outil au service de la voyance. Récepteur de variations énergétique et amplificateur de l’intuition, il assiste le ou la voyante. Bien que l’entrée en résonance avec les champs magnétiques et vibratoires des êtres puisse ressembler à de la communication avec l’invisible, le pendule divinatoire n’est pas magique.

Il peut fournir des résultats parfois impressionnants entre les mains des radiesthésistes entraînés, qui savent repérer les dangers du pendule divinatoire et y parer. Comme en attestent les récits des grands radiesthésistes, les pouvoirs du pendule sont multiples.

 

Rigueur et concentration nécessaires

 

Si la pratique de la divination avec le pendule est simple et cadrée, elle demande de la rigueur, de la concentration, une forte éthique et beaucoup d’entraînement. Lorsque l’on sait que certains parviennent ainsi à retrouver des personnes disparues, il devient plus facile d’accepter que d’autres puissent voir en vous votre personnalité, ou vous aider à trouver ce qui vous inquiète au sujet de tel associé potentiel.

Le radiesthésiste entre en relation avec des informations en présence, au travers du pendule qui réagit à leur qualité énergétique. Soyez prêts à vous laisser surprendre par les pouvoirs du pendule. Si vous êtes convaincu que ce ne sont que foutaises, l’expérience du pendule divinatoire peut vous faire changer d’avis rapidement. Vous avez envie de vous y mettre ? Découvrez comment choisir votre pendule divinatoire et où l’acheter !

 

Whatsapp :  00229 66 05 85 80

 

http://mediumvoyantcompetent.com/

http://maitre-talifan.onlc.eu/

http://legrandmaitredelau-dela.hautetfort.com/

Email : solution1divine@gmail.com

Avec TALIFAN c’est la garantie d’un résultat pertinent !